Locaux professionnels de santé du Moulin de Saint André

Le Moulin de Saint André

Le Moulin de Saint André

Histoire du Moulin Saint André

Son passé 

Au 19ème siècle, les industries qui fonctionnaient à Vinon étaient animées par la force hydraulique du Verdon.

Trois Moulins furent construits, deux au village et un sur la rive gauche : le Moulin de Saint-André. Il tient son nom du quartier dans lequel il a été construit. Le 12 janvier 1874, Monsieur Léon Martin demande au préfet du Var l’autorisation de dévier les eaux du Verdon, autorisation qu’il obtient quelques mois plus tard la même année. Il construit alors le Moulin sur un promontoire rocheux, où était érigée autrefois une petite chapelle que l’on peut encore deviner dans les caves du Moulin.

Moulin (avant)

Moulin de Saint André au XIXiéme siècle

La roue à aube entrainait les diverses machines à moudre le froment qui provenait de la région. Monsieur Léon Martin vendit le Moulin à Monsieur Maillard en 1887 et différents propriétaires suivirent et agrandirent le bâtiment au fil des années. La partie où se situait la roue à aube est le bâtiment principal au bord du Verdon. Au centre, il y avait le logement du meunier et le stockage des farines. Au nord, les écuries et le grenier à fourrage. La cour centrale était à l’époque couverte entièrement.

Minoterie du Moulin de Saint André  Minoterie du Moulin de Saint André

Le Moulin fonctionna jusqu’en 1953, date à laquelle l’électricité entraîna les moteurs. Le dernier meunier Henri Faure cessa son activité en 1976. La commune décida alors d’acquérir le bâtiment qui fut racheté en 1984.

En 1985, « Radio Verdon » lançait ses premières émissions sur les ondes depuis un studio aménagé dans le Moulin. C’est en 1995 que l’équipe municipale décide de réhabiliter le Moulin de Saint-André après plusieurs années de silence et délabrement de la bâtisse.

En Juin 2002, les grands travaux sont achevés… une nouvelle vie du Moulin pouvait alors commencer avec un auditorium de 162 places, un Office de Tourisme, une salle de réunion et un grand gîte de 48 places avec salle de restauration et cuisine de remise en température. L’accès handicapé fut prévu et bien anticipé avec une chambre destinée aux personnes à mobilité réduite.

De 2006 à septembre 2019, le Moulin Saint André a accueilli de nombreux groupes dans son gîte puis celui-ci va changer de vocation en fin d’année 2019.

Le devenir du Moulin Saint André :

Pôle médical : Transformation en locaux professionnels de santé

Après une période de diagnostic avec le collectif « allo docteur » et en concertation avec les médecins de Vinon, la commune a décidé de transformer le gîte de groupe du moulin de Saint-André en cabinet médical, afin d’y accueillir dès cet automne, plusieurs praticiens.

Bien que notre territoire « Provence, Alpes Côte d’Azur » ne soit pas classé en zone de désert médical par l’ARS  (Agence Régionale de Santé), la crainte que la situation actuelle ne se dégrade encore est bien légitime, puisque le nombre de médecins généralistes en mesure de s’installer est très largement inférieur au nombre de praticiens qui envisagent de faire valoir leurs droits à la retraite.

Plusieurs hypothèses avaient été envisagées : le Moulin de Saint-André a été retenu comme lieu d’implantation compte tenu de son positionnement, de son caractère historique et de sa configuration permettant d’accueillir plusieurs corps médicaux.

La municipalité a donc pris la décision d’arrêter l’activité gîte de groupes ; le cinéma et la salle de spectacle gardant en revanche une activité pérenne dans les locaux. La commune a retenu le cabinet SEE qui assure les études de maîtrise d’œuvre du projet.

Suite aux différents échanges avec les médecins de Vinon-sur-Verdon, il a été décidé d’installer au 1er étage :

– 4 cabinets médicaux,

– 1 cabinet de podologie

– Un local  » infirmières »

– des espaces d’attente communs et un espace secrétariat.

Les locaux restant disponibles pour des besoins complémentaires futurs seront loués aux professionnels de santé, pour leur permettre d’accueillir leur patientèle dans de bonnes conditions.

Le maître d’œuvre accompagnant la commune a établi, sur la base de ces éléments, le projet technique et financier.

Les marchés de travaux ont été attribués avec un démarrage prévu début octobre.

Contact : services techniques 04 92 71 73 90