Partager par mail

Partager

Menu cantine

1 – La Restauration Scolaire

A chaque âge, ses besoins alimentaires…

La cuisine adapte les portions servies à l’âge des enfants. L’enfant bénéficie des apports nutritionnels d’un repas de midi équilibré, afin de lutter contre le surpoids pédiatrique.

Chaque repas du midi comprend :

  • Une entrée,
  • Un plat principal (avec viande, poisson ou œuf),
  • Un accompagnement (avec légume, féculent ou légume sec),
  • Un produit laitier,
  • Un dessert

Un fruit ou une crudité entrent systématiquement dans cette composition.

Deux textes régissent actuellement la nutrition des enfants en restauration scolaire, à savoir :

  • Le GEMRCN : Groupement d’étude de Marchés Restauration Collective Nutrition
  • Le PNNS : Plan National Nutrition Santé

Les recommandations en matière de restauration scolaire visent à :

  • La diminution des apports en glucides simples ajoutés ;
  • Un rééquilibrage de la consommation de lipides, notamment une réduction des acides gras saturés ;
  • Une augmentation des apports en fibres et vitamines, en calcium, en fer.

2 – Les Besoins Alimentaires de l’Enfant :

Pour manger équilibré faut-il retirer certains aliments de nos repas ?

Non ! Certaines affirmations sont fausses. En effet, selon les recommandations actuelles on peut manger de tout, même les aliments gras et/ou sucrés mais en quantité et fréquence raisonnable…

Le petit déjeuner :

Il est indispensable pour bien démarrer la journée. Il donne l’énergie indispensable à l’enfant pour qu’il puisse bien travailler à l école et tenir jusqu’au repas du midi.

Consultez la fiche pour un petit déjeuner équilibré

C’est une habitude à instaurer dès le plus jeune âge avec : un produit laitier, un fruit, un produit céréalier et une boisson…

Les céréales du petit-déjeuner : Elles contiennent des sucres dits « lents » qui ont l’avantage d’être assimilés lentement par l’organisme. Ces sucres donnent de l’énergie pendant plusieurs heures.

ATTENTION : elles sont souvent riches en matières grasses et trop sucrées ! Il est impératif de choisir celles qui contiennent moins de 8g de lipides pour 100g et de de préférences moins de 25g pour 100g de glucides.

Le meilleur choix est souvent le plus simple !

On privilégiera donc les flocons d’avoine, les pétales nature (Weetabix, All Bran, Quacker Oats) et les mueslis traditionnels (mélange de céréales et de fruits secs) sans sucres ajoutés, quitte à mettre soi-même un peu de sucre ou de miel.

La collation de 10h :

L’ANSES en Janvier 2004 a rendu un avis sur la collation matinale servie dans les écoles et a recommandé sa suppression.

La collation du matin peut être donnée aux enfants ayant eu un long trajet (transport) et pris leur petit déjeuner très tôt. Dans ce cas-là, elle doit être proposée 2h avant le déjeuner. Elle sera composée de préférence de pain, de fruits, et de lait.

REMARQUE (loi du 9 août 2004) : les distributeurs de boissons et produits alimentaires payants sont interdits dans les établissements scolaires (loi contre le surpoids et l’obésité).

Le déjeuner :

Il doit être composé d’une entrée, un plat principal (avec viande, poisson ou œuf), un accompagnement (avec légume, féculent ou légume sec), un produit laitier, un dessert.

La crudité ou le fruit doit être présent également.

Un goûter, et un seul l’après-midi :

Le goûter est proposé aux enfants et adolescents. C’est un repas important qui permet d’éviter le grignotage avant le dîner.

Il doit être servi au minimum 2h avant le dîner et peut-être composé de : fruits frais, des compotes ou des jus de fruits sans sucre ajouté (100% pur jus), des yaourts, du fromage, des petits pains complets, des biscuits secs riches en céréales.

Dîner : Même répartition alimentaire que pour le déjeuner !

Le dîner ne comportera pas forcément un plat de viande ou de poisson si votre enfant en a déjà mangé à la cantine le midi. Si vous souhaitez qu’il en ait au déjeuner et au dîner, vous pouvez prévoir de plus petites portions.

Si vous ne mettez pas de féculents au menu, remplacez-les par du pain (dont le pain complet et le pain bis).

Lorsque le plat principal ne comprend pas de légumes, ils peuvent être proposés en entrée, en salade ou bien remplacés par un fruit supplémentaire au dessert.

L’équilibre alimentaire ne se fait pas sur un seul repas mais sur la journée, et même éventuellement sur plusieurs jours.

Si votre enfant mange peu à un repas, pas de panique : il se rattrapera lors des repas suivants ! Inutile de lui proposer des chips ou la crème dessert qu’il préfère…

Ne pas oublier de bien BOIRE toute la journée et de faire une activité physique régulière !!

Pour connaitre les conseils nutritionnels au cours de la journée : télécharger la brochure en PDF

3- Calendrier de saisonnalité des fruits et légumes :

Réalisé par JULIA BERSIER

Voir fichier PDF du mois de Juin

Cliquez ci-dessous pour voir les légumes et fruits à consommer au mois de Juillet

 4 – Menus maternelle et élémentaire

Menus du mois de juin 

Menus du mois de juillet 

Menus du mois d’août

5 – Menus accueils de loisirs, pendant les vacances

Menus du mois de juillet 

6 – Suggestions de petit-déjeuner

Qu’est-ce qu’un bon petit déjeuner ? Quels ingrédients privilégier pour ce premier repas qui suit une longue nuit sans manger ?

Pourquoi prendre un petit déjeuner ? Consultez la fiche pour un petit déjeuner équilibré

Le petit déjeuner vient après une période de jeûne de 8 à 10 heures. Pour certains, c’est un repas important qui doit permettre de compenser une partie des dépenses de la matinée. Pour d’autres, c’est un repas optionnel, qu’ils peuvent sauter sans encombre.

Le petit déjeuner, doit permettre d’éviter toutes sensations de fatigue intellectuelle ou musculaire et surtout l’hypoglycémie et le grignotage de 10 heures.

Il ne doit pas être trop copieux ni trop glucidique sous peine de conduire à la somnolence dans la matinée.

Mais ne pas prendre de petit déjeuner n’expose pas à un risque de surpoids et d’obésité plus important.

Que faut-il manger au petit déjeuner ?

Le petit déjeuner doit apporter entre 20 et 25% de l’énergie totale de la journée.

La principale erreur consiste à composer essentiellement un repas riche en glucides (pain ou viennoiserie, confiture, jus de fruit). Ce type de repas peut entraîner une sensation de faim en milieu de matinée, avec fatigue et diminution de l’attention.

Voici quelques suggestions de petits déjeuners spécial Santé !!

Le TOP 4 des petits déjeuners Santé

 7 – C’est l’heure du 4 heures

Une pause plaisir dans l’après-midi !

Le goûter permet aux enfants de se détendre tout en reprenant des forces après une bonne journée. Également, il permet de patienter jusqu’au diner sans grignoter ou être affamés.

De quoi se compose un bon goûter ?

Pour composer un goûter équilibré il est impératif de piocher dans 2 des 3 familles d’aliments suivantes :

  • Une portion de pain ou de produits céréaliers
  • Un produit laitier
  • Un fruit

Les 4 règles d’or du goûter :

  1. Prendre le goûter au moins 2h avant le diner
  2. Ne pas multiplier les collations : un goûter dans l’après-midi est suffisant !
  3. S’hydrater avec de l’eau à volonté
  4. Limiter les produits gras et sucrés comme les viennoiseries, les biscuits et sodas…
    (les goûters tout prêts du commerce)

4 idées de goûter pour l’école :

  • Le classique :

1 morceau de pain avec une barre de chocolat Noir (70% de cacao de préférence) ou 1 morceau de fromage et une bouteille d’eau

  • Le fait Maison :

1 part de gâteau au yaourt avec 1 fruit et une bouteille d’eau

  • Le tout fait :

1 paquet de biscuit aux fruits,  1 yaourt à boire se conservant à température ambiante et une bouteille d’eau

  • Le facile à faire :

2 tranches de pain de mie (complet possible) à la confiture avec des fruits secs (4 amandes, 2 figues…) et une bouteille d’eau.

8 – Suggestion repas du soir

Quelques idées  recettes de Julia :

 

ELEVE Diététicienne-Nutritionniste JULIA BERSIER

Liste de documents